Brigadier-général (à la retraite) Richard Giguère

Le brigadier-général Richard Giguère s’est enrôlé dans les Forces canadiennes en 1979. Entre 1980 et 1991, il a servi avec les trois bataillons du Royal 22e Régiment (R22eR) dans différentes positions de commandement et d’état-major, et ce, de Lahr en Allemagne à la crise d’Oka en 1990.

Il est muté au Collège militaire royal (CMR) de Saint-Jean en 1991 et à Paris en 1993. Ayant obtenu son diplôme du Collège interarmées de défense, il quitte la France en 1995 pour aller joindre les rangs du Premier Bataillon R22eR en qualité de commandant-adjoint de l’unité (1 R22eR). Il se rendra avec cette unité en Haïti de mars à octobre 1996 dans le cadre d’une mission des Nations Unies. Promu lieutenant-colonel en 1997, il est muté à Kingston, Ontario au Directorat des concepts stratégiques de la Force terrestre où il travaille à l’élaboration de l’Armée du futur. Il retourne à Québec en juillet 1998 et prend le commandement du 2e R22eR et de la Citadelle de Québec.

Au cours de son mandat à titre de commandant, le brigadier-général Richard Giguère s’est inscrit à l’Université Laval pour entreprendre un doctorat en sciences politiques tout en occupant un poste de chercheur à l’Institut québécois des hautes études internationales. Il est muté au Collège militaire royal du Canada, Kingston, à l’été 2001 en qualité d’enseignant au Département de science politique et d’économie. Muté à Montréal en juillet 2002, il devient chef des opérations du Secteur du Québec de la Force terrestre. De janvier à juillet 2004, il est déployé à Kaboul en qualité de chef d’état-major d’une Brigade multinationale. Au cours de cette mission, il est affecté à l’Ambassade du Canada à Washington comme Attaché militaire des Forces canadiennes.

 

Muté à Ottawa au Quartier général de la Défense nationale en 2008, il occupe le poste de directeur des opérations courantes au sein de l’état-major stratégique interarmées. En septembre 2010, il est déployé à Kandahar en qualité de commandant-adjoint de la Force opérationnelle interarmées – Afghanistan. À son retour au Canada en août 2011, il prend le commandement du Secteur du Québec de la Force terrestre et de la Force opérationnelle interarmées (Est).

Le brigadier-général Giguère a servi comme commandant du Collège des Forces canadiennes entre juillet 2013 et juillet 2015. Il détient un baccalauréat avec spécialisation en études militaires et stratégiques du Collège militaire royal de Saint-Jean et un diplôme d’études supérieures spécialisées en études stratégiques de l’Université Paris-Nord. Le brigadier-général Giguère est originaire de Québec. Il est marié à Chantal Descôteaux et père de Catherine, Simon, Louis et Rémi.